Histoire & Héritage

Histoire du château

Le château de Falloux, autrefois dénommé "Mabouillère" ou  château du Bourg d'Iré, était un ancien logis du XVIIe siècle. A cette ancienne bâtisse, le comte de Falloux, qui en hérite à la mort de ses parents, fait ajouter une construction moderne dans le style néo Louis XIII entre 1852 et 1854. C'est le célèbre architecte angevin René Hodé, qui réalise au même moment le flamboyant château de Challain distant de quelques kilomètres, qui sera chargé de son édification.

Cet élégant château présente des façades blanches en pierre de taille de tuffeau de Loire. Une chapelle néogothique est flanquée au logis neuf. D'importants communs sont aussi édifiés comprenant notamment de grandes écuries, des remises à voitures, des logements et un vaste potager clos de murs.

Un parc à l'anglaise est tracé selon les goûts de l'époque, prônés par le comte de Choulot. Ainsi, le paysage agricole verdoyant se confond avec le parc boisé et sert d'écrin au château. 

Après la mort du comte de Falloux en 1886, ses héritiers, la famille de Blois, résident au château jusqu'au début des années 1970. L'Ebe Bugatti, fille du constructeur automobile, passera une dizaine d'étés au château pendant cette période.

Le comte Alfred de Falloux (1811-1886)

Un homme politique de premier plan

D'abord élu député de Segré, Alfred de Falloux est nommé ministre de l'Instruction Publique et des cultes par le Président Louis-Napoléon Bonaparte en 1848. Il sera réélu plusieurs fois à la députation de Maine-et-Loire. De Falloux est également élu à l'Académie Française.

Un angevin célèbre

Né à Angers, le comte y réside régulièrement et deviendra président d'honneur de la Société d'Agriculture, Sciences et Arts, aujourd'hui Académie d'Angers.

Un bienfaiteur local

En noble éclairé et en fervent chrétien, le comte de Falloux vient en aide aux plus démunis en offrant notamment l'édification d'un hospice au Bourg d'Ire et d'un autre à la ville voisine de Segré. Il offre un lavoir moderne à sa commune et apporte sa contribution financière à l'édification d'églises et de chapelles angevines.

Un agriculteur de renom

Le comte de Falloux se passionne pour l'agriculture alors en pleine rénovation en France. Il fait construire une imposante ferme modèle près de son château et fait réaliser des croisements bovins. Il y pratique également une culture moderne grâce aux nouvelles techniques : amendement par la chaux, apport d'engrais et mécanisation.

De son étable réputée et régulièrement primée à Paris et en région, sortira le croisement de bovins Durham-Manceaux qui deviendra plus tard officiellement la race Maine-Anjou, aujourd'hui AOC Rouge des Prés.

Un rosier Comte de Falloux

En 1863, Trouillard, rosiériste du célèbre paysagiste et horticulteur angevin André Leroy obtenait un rosier baptisé "Comte de Falloux". Un second existe également sous le nom "Comtesse de Falloux".

Il a été réintroduit dans les parterres fleuris du château de Falloux depuis 2018.

Un patrimoine communal à découvrir

En plus de son château, le comte de Falloux a laissé un important patrimoine bâti dans la commune du Bourg d'iré comme un lavoir offert à son village, un moulin et une conciergerie à l'entrée du château, une statue en bronze ou encore un tombeau familial dans le cimetière.

Le Bourg d'Iré, village millénaire 

Le village du Bourg d'Iré vous offre un cadre préservé entre patrimoine, paysages et nature protégée.

Ce charmant village à l'habitat très ancien, se dote à la période médiévale d'une douzaine de fiefs dont témoignent encore de nombreux logis fortifiés. L'église paroissiale avec clocher du XIe siècle est caractérisée par sa couverture maçonnée. Durant la période révolutionnaire, la commune est marquée par de nombreux affrontements entre blancs et républicains, c'est la chouannerie. Au XIXe siècle, de beaux monuments sont élevés, les châteaux de Falloux et de la Douve ou encore l'hôtel particulier du notaire Guyard.

Ce riche patrimoine restauré s'offre aux yeux du visiteur pour un séjour riche en histoire et en authenticité au Bourg d'iré.


Pour en connaître davantage sur l'histoire du comte de Falloux et de son château, l'ouvrage Alfred de Falloux et le Haut-Anjou paru en juin 2018 est en vente au château, à la librairie Richer (Angers) et au centre commercial Leclerc (Segré).